Dans la protection sociale, lutter c’est vital
Militant ?
Accueil du site > Fédération > Appel CE fédérale > APPEL de la CEF du 14 septembre 2012

APPEL de la CEF du 14 septembre 2012

Publié le lundi 17 septembre 2012
Mots-clés : Déclarations

La CEF appelle les syndicacts à participer aux manifestions le dimanche 30 septembre 2012.
la CEF appelle à l’action la plus large, par tous moyens, grève, débrayages, assemblées générales de personnel et à participer massivement aux manifestations LE 9 OCTOBRE 2012 !


APPEL DE LA COMMISSION EXECUTIVE FEDERALE DU 14 SEPTEMBRE 2012

Le 1er janvier 2013, un nouveau traité, signé le 2 mars 2012 par 25 chefs d’état et de gouvernements européens, devrait entrer en vigueur. Avec la Confédération européenne des syndicats (CES), nous sommes opposés à ce traité sur la stabilité, la coordination et la gouvernance (TSCG) au sein de l’Union économique et monétaire. Ce traité obligerait à contraindre les états à appliquer des politiques budgétaires qui pénalisent les salariés. Or les politiques économiques coordonnées permettant la relance économique et favorisant l’emploi et le développement des services publics sont nécessaires. Il bloquerait toute perspective de négociation salariale, de retour à la retraite à 60 ans, ce sont tous nos droits sociaux qui seraient remis en cause. C’est pourquoi la CGT s’adresse à tous les parlementaires pour qu’ils ne ratifient pas ce traité. Le patronat poursuit son offensive de casse de l’industrie, de l’emploi, exige l’augmentation des profits, plus de flexibilité. Dans cette logique, il milite pour l’austérité contenue dans le dernier traité européen. Le travail n’est pas un coût. Il est le seul levier de création de la richesse par les salariés.

Avec la Confédération européenne des syndicats (CES), la CGT est opposée à la ratification de ce traité par la France, quelle que soit la procédure utilisée, car l’austérité mène à l’appauvrissement des salariés et des retraités et empêche toute reprise de la croissance.

C’EST POURQUOI, LA CEF APPELLE LES SYNDICATS A PARTICIPER AUX MANIFESTATIONS LE DIMANCHE 30 SEPTEMBRE !

Le 9 octobre, l’emploi lié aux forts enjeux industriels fera l’objet en Europe d’une première mobilisation dans plusieurs pays, à l’initiative de la Fédération européenne de l’Industrie. En France, la CGT appelle à une journée interprofessionnelle liant ces enjeux aux préoccupations des salariés de tous les secteurs, sur l’emploi et le marché du travail.
La CGT poursuit sa démarche pour permettre aux salariés de s’exprimer, d’intervenir sur les choix économiques et sociaux et pour développer les nécessaires mobilisations pour conquérir de nouveaux droits afin de peser sur les choix patronaux et gouvernementaux.
Dès aujourd’hui, des mesures immédiates doivent être prises pour répondre à l’urgence de la situation. Le changement, c’est la réponse à nos attentes sociales.
Le gouvernement et les parlementaires doivent être à l’écoute des revendications des salariés et ne pas céder aux exigences du patronat.
Sur l’emploi, il y a urgence !
3 millions de chômeurs et 6 millions de salariés en situation de sous-emploi et de précarité.
Aujourd’hui, les plans sociaux, les fins de contrats précaires (CDD, intérim), les licenciements dont les 900 000 ruptures conventionnelles annuelles, se multiplient.

Nos professions ne sont pas épargnées, licenciements, pertes d’emplois liées à la RGPP et aux lois de finances, sont autant de raisons de prendre part à toutes ces actions !

DE + de flexibilité NON MERCI ! Le patronat tente de nous faire croire que le marché du travail serait trop « rigide » et qu’il faudrait donc un saut vers plus de flexibilité dans la relation au travail.
DE + de flexibilité, c’est l’impasse économique et sociale !

Pour la CGT, il faut au contraire de nouvelles sécurités et garanties collectives pour les salariés, quelle que soit la taille de leurs entreprises, leurs situations. Tel est l’enjeu de la future négociation sur la sécurisation de l’emploi. Il faut :
- Instaurer la Sécurité sociale professionnelle pour sécuriser le parcours de chaque salarié.
- Orienter l’investissement productif vers la croissance et la création d’emplois.
- S’attaquer concrètement à la précarité, notamment chez les jeunes.
- Arrêter les suppressions d’emplois et contraindre les entreprises à des alternatives aux licenciements.
- Permettre l’indemnisation de tous les chômeurs.
- Réglementer et encadrer la sous-traitance.
- Renforcer les moyens pour le service public de l’emploi et la formation tout au long de la vie.
- L’arrêt des exonérations de cotisations sociales.

La protection sociale a besoin d’une véritable politique de dévelop pement industriel et de l’emploi.

Dans ces conditions, la CEF appelle à l’action la plus large, par tous moyens, grève, débrayages, assemblées générales de personnel et à participer massivement aux manifestations LE 9 OCTOBRE 2012 !

La CEF appelle également les retraités à prendre toute leur place dans la mobilisation et à participer aux manifestations du 11 octobre !

Montreuil, le 14 septembre 2012

Mots-Clés

Coordonnées

Fédération Nationale CGT des Personnels des Organismes Sociaux
Case 536
263 rue de Paris
93515 Montreuil Cedex
tél : 01 55 82 87 01 / fax : 01 48 59 24 75


Agrandir le plan
Réalisé par Atelier Digitaline et propulsé avec SPIP 2 | Espace privé