Dans la protection sociale, lutter c’est vital
Militant ?
Accueil du site > Nos Professions > Sécurité Sociale > Entrevue du 23/112012 avec Mme D. BERTINOTTI

Entrevue du 23/112012 avec Mme D. BERTINOTTI

Publié le mardi 27 novembre 2012
Mots-clés : Famille

COMPTE RENDU DE L’ENTREVUE AVEC MADAME DOMINIQUE BERTINOTTI, MINISTRE DELEGUEE A LA FAMILLE LE 23 NOVEMBRE 2012

Les fédérations CGT, FO et CFE/CGC étaient reçues à 12H 15 par la ministre. Outre la fédération, l’Union Départementale des Bouches du Rhône et des représentants des syndicats de la CAF du Rhône et des CAF du Sud Est participaient à la délégation.

Les manifestants présents la veille étaient repartis mais la colère était toujours là. Les représentants CGT ont su redire à la Ministre, l’exigence de changement politique. Ils ont dressé le bilan catastrophique de la COG qui vient à échéance, témoigné des conditions de travail particulièrement dégradées, du manque d’effectifs, des fermetures d’accueil, de la multiplication des heures supplémentaires obligatoires, des retards dans le traitement des dossiers, de la perte de sens au travail, de la souffrance des personnels employés et cadres…

Au nom de la fédération CGT, nous avons fermement affirmé : « la nouvelle convention d’objectif ne doit pas être la copie conforme de la précédente. Nous attendons de ce gouvernement une rupture avec les pratiques précédentes ».

Non seulement, les suppressions d’emplois doivent cesser mais les moyens doivent être donnés aux CAF pour augmenter les effectifs, embaucher des personnels en CDI conventionnels. La COG 2013/2016 doit marquer un véritable changement politique.

Avec les personnels, nous n’accepterons pas un simple replâtrage.

Les réponses de Madame Bertinotti sont aux antipodes des attentes du personnel. Ce n’est pas le petit couplet servi en guise d’introduction sur la qualité du travail effectué par les salariés des CAF, leur conscience professionnelle… Les salariés ne se payent pas de mots. La reconnaissance ne doit pas être du domaine de la posture mais doit aussi se traduire en augmentation salariale.

La ministre est restée dans l’argumentation habituelle, mille fois entendue dans nos organismes où à l’occasion des réunions à l’UCANSS. Nous livrons, ci-dessous, les réponses de la ministre, sans commentaires puisque le temps qui nous a été consenti ne nous a pas permis de réagir à ses propos.

Ainsi pour la ministre :
- Toutes les CAF n’ont pas la même charge de travail. Le ministère et la CNAF travaillent à une clarification sur le « qui fait quoi ? » et à un examen Caf par Caf, pour apporter des réponses plus ciblées.
- Le ministère et la CNAF travaillent à des propositions concrètes en terme de simplification de la réglementation.
- Les conditions de travail sont variables suivant les organismes. A ce sujet, ont suivi un long développement sur la sécurisation des locaux et l’annonce d’un programme d’amélioration des conditions de travail au niveau national.
- Elle nous a demandé de prendre en compte l’annonce du maintien des effectifs dans la prochaine COG. Donc, si tout se passe bien il n’y aurait pas de nouvelles suppressions d’emplois. Par contre, elle ne nous a pas parlé de l’annonce faite à l’assemblée des présidents, d’embauches d’emplois d’avenir dans les CAF !

En conclusion : Madame Bertinotti nous a annoncé qu’elle souhaitait rencontrer les représentants des personnels dans les semaines à venir pour un entretien plus approfondi. Elle doit réfléchir sur le cadre de la discussion et nous recontacter après. La fédération CGT reste vigilante pour que cette entrevue se tienne très rapidement. Nous n’hésiterons pas à interpeller le ministère dès début décembre s’il ne nous a pas rappelé d’ici là.

Bien entendu, la fédération préparera ces réunions avec les syndicats des CAF et la délégation comportera des représentants des CAF.

La journée du 22 novembre aura été un succès. La couverture médiatique de cette journée a été exceptionnelle.

Les salariés des CAF auront montré leur colère et leur détermination. Gouvernement et directions de la CNAF doivent entendre et répondre.

Pour la CGT, le mouvement doit continuer et s’amplifier.

Rendez vous est pris le 17 Décembre veille de la réunion paritaire salaire.

La fédération CGT appelle les salariés de toute la Sécurité sociale à être en grève et à interpeller l’UCANSS, les directions locales et nationales, le 17 Décembre, pour exiger une véritable augmentation des salaires.

La délégation CGT à la RPN salaire du 18 Décembre sera porteuse des revendications du personnel et se fera l’écho de la mobilisation.

Lire la déclaration page 3...

Réalisé par Atelier Digitaline et propulsé avec SPIP 2 | Espace privé