Dans la protection sociale, lutter c’est vital
Militant ?
Accueil du site > Nos Professions > Sécurité Sociale > UR halte à la braderie

UR halte à la braderie

Publié le mardi 27 novembre 2012
Mots-clés : Recouvrement

UNE REUNION NATIONALE DES SYNDICATS CGT DES URSSAF A EU LIEU LE 13 NOVEMBRE 2012.

Le bilan des conséquences des deux COG a été dressé : la situation est catastrophique !

Après avoir été départementalisées dans la COG 2006-2009, voilà les URSSAF bien mal engagées dans la régionalisation de la COG 2010-2013. De 105 organismes, nous devrions nous retrouver à 22, au 1er janvier 2014. L’objectif, réduire les effectifs, diminuer leurs coûts de gestion, sans tenir compte ni des besoins des salariés, ni des cotisants.

2006/2013 Huit ans de restrictions budgétaires ! Huit ans de restructurations permanentes ! Huit ans d’augmentation de la charge de travail ! Huit ans de dégradations des conditions de travail !

prise en charge de l’ACCRE, développement des offres de service, prise en charge du recouvrement et gestion du RSI, prise en charge du recouvrement chômage, prise en charge du nouveau statut des auto-entrepreneurs, dématérialisation, objectif 100%, mobilité fonctionnelle ou géographique très renforcée, regroupement des CERTI en 3 pôles uniques, mise en place du V2 Harmonie WEB, mise en place de WHAM (travail à distance), externalisation de nos tâches par des sociétés privées et coûteuses, spécialisation des métiers par établissement…

et la liste n’est pas exhaustive !!!

Pour faire absorber cette charge de travail et maintenir les objectifs, les salariés subissent des réorganisations incessantes. La conséquence directe est l’explosion de la souffrance au travail démontrée par toutes les expertises menées par les CHSCT : forte pénibilité, perte de sens du travail, isolement.

C’est dans ce contexte fortement dégradé que sont mises en œuvre, à marche forcée les régionalisations.

Nous ne pouvons plus continuer. C’est notre avenir, nos emplois, nos garanties collectives qui sont en jeu !

Le personnel doit se faire entendre et agir !

Si nous n’intervenons pas, la politique de pression sur les effectifs va s’accentuer. Le dernier rapport de la cour des comptes est brutal. Il préconise la mise en œuvre de la mobilité géographique imposée et des licenciements économiques.

Que nous réservent encore nos tutelles pour gagner en « efficacité » ? Qu’attendons-nous pour garantir la pérennité de notre convention collective et nos accords locaux (horaire-variable, RTT, avantages locaux) ?

Nous ne devons plus admettre que de COG en COG la situation des personnels se dégrade. La COG 2014/2017 ne doit pas se construire contre les personnels mais avec eux.

Ne laissons pas faire ce démantèlement à la fois de nos propres organismes, de la Sécurité sociale, mais aussi de la protection sociale !!

RECLAMONS PARTOUT !

- la suspension du processus de régionalisation dans l’attente d’un bilan des conséquences sur les trois premières régions,
- l’arrêt des externalisations,
- l’arrêt des suppressions d’emplois,
- l’arrêt des mobilités du personnel,
- l’arrêt de la souffrance au travail,
- l’arrêt des réorganisations perpétuelles,
- une vraie politique salariale,
- une classification qui reconnaisse vraiment les qualifications avec de véritables moyens financiers,
- des moyens humains et matériels pour assurer dignement nos missions.

La fédération CGT appelle le personnel à faire entendre sa voix dans chaque URSSAF, à se réunir en assemblée générale pour décider ensemble des actions à entreprendre.

Il n’est plus temps d’attendre. Chaque réunion des conseils d’administration, chaque réunion à l’ACOSS ou à l’UCANSS doit être mise à profit pour interpeller les administrateurs et les directions, pour exiger qu’ils nous entendent.

La CGT propose de débattre ensemble de la perspective dès janvier, d’une journée nationale d’action et de grèves en direction de l’ACOSS.

Charge de travail en hausse ! Salaires en baisse ! Cela ne peut plus durer !!!

Le 18 décembre se tiendra, à l’UCANSS, une réunion paritaire nationale sur les salaires. Cette réunion pourrait se tenir différemment selon le rapport de force créé la veille.

Refusons une nouvelle année blanche. Exigeons une augmentation de la valeur du point.

La fédération CGT appelle les salariés de la Sécurité sociale à être en grève le 17 décembre 2012, pour peser sur la négociation qui se tiendra le lendemain.

Réalisé par Atelier Digitaline et propulsé avec SPIP 2 | Espace privé