Dans la protection sociale, lutter c’est vital
Militant ?

Appel de la CEF des 30 et 31 janvier 2013

Publié le samedi 2 février 2013
Mots-clés : Déclarations

Appel de la Commission Exécutive Fédérale des 30 et 31 janvier 2013

La crise fait maintenant partie de notre quotidien et au nom de celle-ci gouvernement et patronat veulent nous imposer de nouveaux reculs sociaux : blocage des salaires, suppression d’emplois, conditions de travail dégradées, remise en cause du code de travail. Le MEDEF accompagné d’organisations syndicales zélées veut imposer par la loi, un accord de recul social sans précédent.

Le rapport de la Cour des comptes publié le 22 janvier 2013 portant sur le thème « le marché du travail face à un chômage élevé : mieux cibler les politiques » est un véritable rapport à charge. Plutôt que d’apporter de vraies solutions à la crise financière, il s’agit de culpabiliser et pénaliser encore plus salariés et chômeurs.

Malgré une résignation ambiante et un fatalisme entretenu par les médias, les salariés résistent et agissent.

Dans la Mutualité, voilà plus de 700 jours que les salariés du Grand Conseil se battent avec nos camarades contre les licenciements et le maintien d’une médecine sociale sans dépassement d’honoraires.

Dans l’Aide à Domicile, l’action nationale décidée par notre fédération le 21 décembre est une réussite.
Partout en France des manifestations ont eu lieu devant les conseils généraux rassemblant des milliers de salariés pour crier leur colère et porter leurs revendications, tant salariales que sur leurs conditions de travail.

Dans les caisses de Sécurité sociale, l’action dans les CAF pour peser sur la prochaine COG a permis le 22 novembre à Marseille d’interpeller en direct les présidents et directeurs des CAF et de la CNAF. A cette occasion, la CGT a réaffirmé ses exigences de créations d’emplois, d’amélioration des conditions de travail et aussi ses revendications salariales. Le 17 décembre, les syndicats de Sécurité sociale ont appelé à la grève à la veille de la 1ère réunion paritaire sur les salaires. Depuis toutes les organisations syndicales nous ont rejoints et appellent à la grève le 7 février.

Le 11 janvier 2013, un accord historique, disent certains, va, s’il est transcrit dans la loi, traduire un recul historique pour les droits des salariés.

La CEF réunie les 30 et 31 janvier appelle ses syndicats de Sécurité sociale à être dans l’action le 7 février et partout où c’est possible d’initier des actions intersyndicales.

La CEF appelle tous ses syndicats à informer et débattre avec les salariés des dangers de l’accord national interprofessionnel à partir du « 4 pages confédéral ».

La CGT a décidé d’agir à l’occasion du débat en conseil des ministres, de l’examen duprojet de loi.

Le CCN de la CGT qui se réunira les 5 et 6 février va déterminer les modalités d’actions.

La CEF appelle les syndicats à tout mettre en œuvre pour permettre aux salariés de décider de leur avenir. Il est urgent de prendre toutes les initiatives (AG, manifestations, débats publics, grèves …) pour contribuer à la réussite des mobilisations nationales et locales.

Voir le 4 pages sur l’ANI...

Réalisé par Atelier Digitaline et propulsé avec SPIP 2 | Espace privé