Dans la protection sociale, lutter c’est vital
Militant ?
Accueil du site > Fédération > Face à la régression sociale, opposons la lutte (...)

Face à la régression sociale, opposons la lutte !

Publié le jeudi 4 avril 2013
Mots-clés : Déclarations

Appel de la Commission Exécutive Fédérale des 3 et 4 avril 2013

Après la mobilisation massive du 5 mars, le Gouvernement s’obstine à ne pas entendre les salariés et accélère ses tentatives de transposition de l’ANI du 11 janvier 2013 dans la loi, notamment en recourant à la procédure d’urgence.

Plus que jamais, il est indispensable de refuser les licenciements, la fin du CDI et la mobilité imposée.

Pour faire aboutir nos revendications, exigeons :
- une véritable politique publique de l’emploi,
-  une loi contre les licenciements boursiers,
-  un droit de véto suspensif des représentants du personnel sur les plans licenciements et les plans de restructurations,
-  la taxation de tous les CDD et des contrats d’intérim à hauteur de ce qu’ils coûtent à l’assurance chômage,
- une augmentation générale des salaires et des pensions, une revalorisation des minima sociaux,
-  un droit au travail pour tous en CDI à temps plein.

La Commission Exécutive Fédérale réunie les 3 et 4 avril 2013 appelle l’ensemble des syndicats de la Fédération :
-  à faire du 9 avril 2013, nouvelle étape de mobilisation, une puissante journée de grèves et de manifestations,
-  à continuer le débat avec les salariés sur la réalité du contenu de l’accord et sur les alternatives réalistes proposées par la CGT,
-  à créer les conditions d’une forte mobilisation le 1er mai prochain,
-  à construire le rapport de force dans la perspective de mouvements unitaires rassembleurs pour imposer une autre politique autour de nos revendications : emploi – salaires – protection sociale.

Le Gouvernement entend aller plus loin dans sa politique de casse de nos acquis sociaux :
-  remise en cause du droit aux allocations familiales,
-  attaques contre l’assurance chômage,
-  allongement de la durée de cotisation retraite et baisse des pensions,
-  refonte du financement de la protection sociale.

Sous couvert de la crise, le Gouvernement cède au Medef, ne le laissons pas faire !

L’heure n’est pas à la résignation mais à l’offensive, au rassemblement et à l’action.

Mots-Clés

Coordonnées

Fédération Nationale CGT des Personnels des Organismes Sociaux
Case 536
263 rue de Paris
93515 Montreuil Cedex
tél : 01 55 82 87 01 / fax : 01 48 59 24 75


Agrandir le plan
Réalisé par Atelier Digitaline et propulsé avec SPIP 2 | Espace privé