Dans la protection sociale, lutter c’est vital
Militant ?
Accueil du site > Régions > Lorraine > Manif du 23 mai ADMR

Manif du 23 mai ADMR

Publié le lundi 2 juin 2014

Nous, aides à domicile,

Nous ne faisons pas un petit boulot à la portée de tous.

Nous sommes des travailleurs du social et de l’humain.

Chaque jour, nous nous déplaçons, à travers les villes et les campagnes, avec notre voiture, pour apporter du bien-vivre aux personnes âgées.

Nous manifestons aujourd’hui pour la reconnaissance de notre métier et de nos droits.

Salaires bloqués depuis 2009
Kms bloqués à 35cts depuis 2008

Aujourd’hui, le secteur de l’aide à domicile, (c’est 220 000 salariées, à temps partiel imposé), accuse une perte de pouvoir d’achat de 30%

Nous demandons :
- une hausse de salaire pour rattraper les années de retard, un taux horaire à 11,20euros
- une indemnité kms à 0,50cts pour rattraper les hausses de l’essence, assurance, frais de véhicule
- une assurance fédérale pour l’utilisation de nos véhicules personnels dans le cadre de notre travail
- la fin d’un forfait 1mn/1km qui n’est pas réglementaire
- les temps de déplacement réels comptés en temps de travail
- la suppression des limites de 30mn (45 chez Adavie) tous les temps de déplacements doivent être pris en compte

Notre métier est pénible, physiquement et psychologiquement :
- Nous demandons les indemnités complémentaire arrêt maladie jusque 3 ans
- Nous demandons la retraire anticipée pour pénibilité

Avec la diminution, voire la suppression des aides financières, de nombreuses personnes âgées n’ont plus les moyens de se faire aider par une aide à domicile, pour elles, fini l’aide au ménage, courses, et relations avec l’extérieur.

Quelle vie pour ces personnes âgées ?

Nous revendiquons l’égalité du droit à l’accès à l’aide à domicile pour tous.

Nous, travailleurs du social et de l’humain, sommes plongés dans la précarité, au même niveau que nos usagers, nos patients que nous aidons.

Nous demandons que l’Etat prenne conscience que les services de l’aide à domicile sont un service d’intérêt public, et doivent être reconnus comme tel.

Un service public d’aide, accompagnement et maintien à domicile reconnu au même titre que la maladie au sein même de la Sécurité Sociale.

Nous demandons les moyens nécessaires pour garantir la reconnaissance de notre métier, un salaire décent et l’égalité des droits à l’aide à domicile pour tous.

Parce que nous le valons bien.

Mots-Clés

Coordonnées

Fédération Nationale CGT des Personnels des Organismes Sociaux
Case 536
263 rue de Paris
93515 Montreuil Cedex
tél : 01 55 82 87 01 / fax : 01 48 59 24 75


Agrandir le plan
Réalisé par Atelier Digitaline et propulsé avec SPIP 2 | Espace privé