Dans la protection sociale, lutter c’est vital
Militant ?
Accueil du site > Régions > PACA-Corse > CARSAT du Sud Est - Notre nouveau directeur (...)

CARSAT du Sud Est - Notre nouveau directeur est nommé...

Publié le mardi 5 mai 2015

Pour notre organisme, CARSAT du Sud Est, deuxième CARSAT de France, les conditions de cette nomination constituent une première.

Une première, par le temps qu’il aura fallu pour donner à notre caisse son dirigeant n°1 : Le Directeur Général.

Cela est d’autant plus surprenant qu’il existe une structure officielle pour déterminer le bon candidat.

C’est le COMITE DES CARRIERES siégeant au niveau national.

Ce comité des carrières avait d’ailleurs choisi un candidat il y a à peu près un an, venu se présenter, y compris auprès du président du CA, qui a disparu totalement du processus engagé.

Mr Mayeur, Directeur de la CNAV et du COMEX, peu soucieux du respect des règles, a donc effectué de nouvelles recherches pour repasser en Comité des carrières un nouveau candidat, en l’occurrence Mr Vincent VERLHAC.

Cette candidature a été soumise au vote de notre conseil d’administration le 22 avril 2015.

Une première, par le vote du CA.
21 votants ont exprimé la position du CA, à savoir :
11 voix contre la candidature
6 voix pour
4 abstentions

Notre nouveau directeur a donc été retenu sans que la majorité du CA n’apporte son soutien à sa candidature, ce qui ne le met pas dans les meilleures conditions pour diriger une caisse comme la nôtre.

Il convient aussi de souligner, que dans ce vote, la majorité permanente constituée de 8 employeurs (MEDEF + UPA +CGPME) + 4 salariés (2FO +1 CFTC + CFECGC) + 1 mutualité, a totalement explosé.

On peut en conclure que le MEDEF a aussi voté contre cette candidature. Il faut aussi souligner que le CA n’élit pas le Directeur Général mais n’a vocation qu’à « rejeter sa candidature » par un vote qui doit atteindre les 2/3 du CA (Cela s’appelle majorité de blocage).

14 voix contre et non 11 auraient été nécessaires pour que le CA bloque le processus de nomination.

Une première par les conséquences que vont avoir les pratiques de la CNAV sur notre entreprise.

En effet la Directrice Générale par intérim, qui a assuré celui-ci avec efficacité, sérieux, disponibilité (pour tout le monde d’ailleurs), se voit écartée du poste de Directrice de la CARSAT Midi Pyrénées, pour lequel elle avait postulé et sur lequel le COMITE DES CARRIERES l’avait placée en première position.

Le Directeur de la CNAV lui a préféré « une autre candidature », auditionnée et choisie par un « jury » mis en place pour l’occasion !

Tout cela ressemble beaucoup à ce qui se fait souvent et pourrait nous entraîner dans l’écœurement et donc dans la passivité.

Sauf que les conséquences de ce genre de comportement touchent à la vie de 1800 agents et au quotidien de milliers d’assurés sociaux, dans une région difficile.

En tant que 1er syndicat de l’organisme de la sécu et du pays, cela nécessite de notre part un positionnement, des commentaires, des interventions que nous ferons auprès de la Direction de la Sécurité Sociale et du Ministère.

Ce que nous mettons en cause ici, ce sont les pratiques du Directeur de la CNAV, qui pour satisfaire des choix strictement personnels et partisans, bafoue des structures comme le Comité des Carrières et méprise autant les membres que le rôle de notre CA.

Son vote est d’ailleurs significatif et constitue une première dans notre caisse. A vouloir jouer aux chaises musicales pour nommer les directions de Caisses, Monsieur MAYEUR crée les conditions pour arriver à ce que l’on connaît à la CARSAT LANGUEDOC-ROUSSILLON (mise sous tutelle de l’Etat) ou à celle de NORD PICARDIE. Dans ce cas l’Etat est en train de payer les pensions que la CARSAT n’a pas pu traiter  !

Même si nous n’en sommes pas là, force est de constater que notre CARSAT connaît aussi de grosses difficultés, que l’équilibre est fragile et qu’il en faudrait peu pour que la situation s’aggrave et bascule.

Monsieur VERLHAC arrive dans ce contexte.

Peu aidé par celui-ci, notre nouveau Directeur doit construire sa légitimité.

- Il devra la construire en respectant l’équipe de Direction et en particulier en s’appuyant sur la connaissance de notre Caisse, de ses rouages, de ses rapports sociaux dont dispose la Directrice Déléguée, qui selon nous devra le rester.
- Il devra la construire en respectant nos employés et cadres qui ont souvent placé notre organisme aux premiers rangs des objectifs à atteindre.
- Il devra la construire en respectant le CE, les instances représentatives du personnel, le syndicat majoritaire CGT qui à marqué notre Caisse par le sens de la proposition, son implication dans la gestion, son équilibre entre votes positifs sur des propositions de la Direction et actions menées pour les faire améliorer, modifier et votes négatifs.

Quelle sera l’attitude du syndicat ?

La ligne de conduite sera la loyauté.

Avec pragmatisme, nous veillerons à ce que tout clientélisme ne vienne pas gangrener le fonctionnement de notre Caisse où la CGT n’a jamais fait preuve d’hégémonie.

La CGT travaille et travaillera toujours pour l’intérêt général, sera toujours le syndicat de toutes et de tous.

Fermes et constructifs, nous continuerons à faire des propositions dans les organisations des services et du travail, nous continuerons à coopérer chaque fois que le personnel s’y retrouvera, nous continuerons à être à l’écoute, nous continuerons dans la voix du dialogue.

Mais, nous saurons aussi hausser le ton, organiser l’action des personnels, être très rigoureux et vigilants pour le respect des droits de nos agents, pour favoriser la cohérence et la logique dans la gestion de notre Caisse. Nous utiliserons aussi l’arme juridique chaque fois que cela sera nécessaire.

Ecoute, échange, respect, voilà ce que nous demandons à notre nouveau Directeur Général…il faudra bien qu’un jour le Directeur de la CNAV prenne connaissance de la définition de ces mots et que ses méthodes de management se rapprochent des conceptions que l’on doit avoir dans la Sécurité Sociale : la CGT met tout en œuvre pour l’y obliger. Le 70ème anniversaire de notre Sécurité Sociale nous donne encore plus de détermination, de force, de volonté.

Réalisé par Atelier Digitaline et propulsé avec SPIP 2 | Espace privé