Dans la protection sociale, lutter c’est vital
Militant ?
Accueil du site > Fédération > Appel du 11ème Congrès FNPOS CGT RAMATUELLE

Appel du 11ème Congrès FNPOS CGT RAMATUELLE

Publié le lundi 29 mai 2017

Dans un contexte politique délétère où le pire semble avoir été évité, les délégués réunis en congrès sont sans illusion sur la volonté de destruction programmée de notre protection sociale.

A l’heure où le nouveau président vient d’être élu par défaut et son gouvernement proclamé, après toutes les différentes luttes et le récent conflit contre les lois Rebsamen, Macron, El Khomri, les délégués alertent sur la poursuite du déni de démocratie. Amplifions notre rapport de force par la convergence des luttes et les mobilisations.

49.3, Etat policier et ordonnances n’ont d’autres buts que de faire obstacle à la mobilisation pour défendre nos droits et reconquérir notre Protection Sociale.

Durant ces derniers mois, la CGT a été en première ligne contre la loi travail. Le combat mené contre celle-ci a mis en lumière les luttes portées par la CGT qui ont été stigmatisées par les médias et les capitalistes au pouvoir.

Notre mobilisation a été juste, c’est la raison pour laquelle nos militants ont fait l’objet d’une répression sans précédent.

L’état d’urgence remet en cause les libertés syndicales et démocratiques. La violence subie par nos camarades n’est pas digne d’un état qui se revendique démocratique. Qui mieux que nos deux camarades Philippe Pascal et Gilles Piazzoli peuvent témoigner des attaques subies dans le cadre de leurs fonctions. Leurs interventions devant les délégués ont été un moment fort de notre congrès.

Nous ne devons rien lâcher sur nos libertés syndicales ; dès lors qu’un syndiqué est attaqué c’est toute la CGT qui est attaquée. Les délégués appellent toutes nos structures à les rejoindre et à faire du 13 décembre, jour de comparution de Philippe, une journée de mobilisation pour défendre le droit syndical et le droit d’exercer son travail sans que son intégrité physique et mentale soit mise en danger. L’ensemble des salariés syndiqués ou non a besoin d’une CGT à l’offensive.

La CGT continuera à mener le combat pour une société plus juste et solidaire et revendique encore et toujours le progrès social y compris pendant la campagne pour les élections législatives.

De plus, la répression ne s’arrête pas à nos frontières. Les délégués affirment toute leur solidarité avec les prisonniers politiques palestiniens en grève de la faim depuis le 17 avril dernier pour revendiquer des conditions de détentions dignes qui respectent le droit international. Ils affirment également leur opposition à l’homophobie et toutes discriminations et invitent à signer la pétition sur les événements homophobes en Tchétchénie.

La protection sociale reste une idée neuve. La sécurité sociale est une des plus belles conquêtes du monde ouvrier.

Le programme annoncé par notre nouveau président sur l’ensemble de nos secteurs, c’est l’annonce d’une régression sociale majeure sans précédent. Le congrès réaffirme sa volonté de porter le 100% Sécu selon la philosophie du CNR avec un système de couverture des travailleurs et de la famille pour l’ensemble des droits de la naissance jusqu’à la mort.

Le Progrès Social c’est nous !

Ramatuelle, le vendredi 19 mai 2017

Réalisé par Atelier Digitaline et propulsé avec SPIP 2 | Espace privé