Dans la protection sociale, lutter c’est vital
Militant ?
Accueil du site > Fédération > En marche pour le désastre !!!

En marche pour le désastre !!!

Publié le mardi 18 juillet 2017

tract en marche pour le desastre 18072017

Macron vous refile quelques euros de plus, pour pouvoir attaquer toujours plus, notre protection sociale et enrichir le patronat

Macron l’enchanteur flatte notre individualisme !

En annonçant à grand renfort de publicité médiatique la hausse du pouvoir d’achat des salariés par la sup-pression des cotisations maladie (0,75%) et celles de l’assurance chômage (2,40%), Macron flatte notre porte-monnaie : Vous allez gagner plus !

Macron augmente la CSG ! Dans le même temps Macron augmente la CSG de 22,66 % ! (la CSG passe de 7,5% à 9,2%). Ce qu’il semble donner d’une main, il le vole de l’autre surtout aux retraités pour lesquels la hausse de la CSG sera d’environ 26% (passant de 6,6% à 8,3%)

La comptabilité Macron : L’Etat c’est moi Le manque à gagner (un Hold-Up plutôt ?!) pour notre sécurité sociale et l’assurance chômage est de l’ordre de 18,3 Milliards d’euros. La CSG rapporterait quant à elle : 22,5 milliards soit un bonus de 4 milliards pour l’Etat ! C’est toujours vers plus d’étatisation des cotisations sociales que nous nous dirigeons !

Macron Président des riches, donne des milliards au patronat Il manquerait 8 à 9 Milliards d’euros dans le budget de l’Etat (Un héritage de Macron à Macron selon Michel Sapin !) Pourquoi alors augmenter le CICE de 6 milliards pour 2018 !? La trésorerie des entreprises du CAC 40 atteint 186 Milliards ! Pour les entreprises du CAC 40, plus de 75 milliards de bénéfices en 2016 soit + 32% ! 46% de ces bénéfices sont allés dans la poches d’actionnaires qui n’investissent pas en Europe !

Conséquences pour les malades et les privés d’emploi ! L’assurance maladie sera affaiblie en ne recevant pas les cotisations qu’elle doit percevoir. Elle doit passer par le bon vouloir de l’Etat et du gouvernement, pour recevoir les fonds qui ont transité via la CSG. Il est facile, ensuite, de justifier les déremboursements et discréditer notre système d’assurance maladie !

Les privés d’emploi vont en prendre pour leur grade : Baisse du taux de remplacement et de la durée d’indemnisation, Hausse des contrôles, Hausse pour la durée minimale d’affiliation. Les employeurs licencieurs ne voient toujours pas augmenter les cotisations chômage Plus la CSG augmente, plus notre protection sociale se détériore !

Avec la CGT, exigeons :
- La fin des exonérations de cotisations sociales et le retour au salaire socialisé
- La fin du CICE
- Une sécurité sociale à 100%, sans reste à charge
- Indemnisation de tous les privés d’emploi jusqu’au retour à l’emploi

ON NE LACHE RIEN... POUR UN 12 SEPTEMBRE 2017 FORT, PUISSANT ET CONQUÉRANT

Réalisé par Atelier Digitaline et propulsé avec SPIP 2 | Espace privé