Dans la protection sociale, lutter c’est vital
Militant ?
Accueil du site > Union et Commissions > CoFICT > DESTRUCTION DU CODE DU TRAVAIL DESTRUCTION DE (...)

DESTRUCTION DU CODE DU TRAVAIL DESTRUCTION DE LA PROTECTION SOCIALE DESTRUCTION DU SERVICE PUBLIC : ALLONS-NOUS LES LAISSER FAIRE ?

Publié le vendredi 6 octobre 2017

C’est à un rythme plus que soutenu que ce gouvernement s’attaque à toutes les protections que nous avons pu conquérir pendant plus de 100 ans par des grèves, des manifestations, des blocages, …

Depuis 5 mois qu’ils sont en place, ces ministres suivent les désirs des grands patrons et des banquiers pour supprimer toute protection des salariés et nous transformer en main d’oeuvre corvéable à merci et jetable, et pourquoi pas gratuite ?

Ils s’attaquent maintenant à la protection sociale de l’ensemble de la population pour faire plaisir aux assureurs. Sous prétexte d’économies (dans les dépenses), ils cherchent à augmenter notre « reste à charge » (c’est-à-dire ce qui n’est pas remboursé par le régime de base et la complémentaire) pour que nous soyons obligés de prendre une surcomplémentaire chez un assureur du « privé lucratif » plus intéressé par les dividendes de ses actionnaires que par notre bien-être.

La microscopique revalorisation des pensions, de certaines allocations ou minima sociaux (après toutes ces années de gel voire de baisse) ne suffira pas à freiner l’appauvrissement de la population. Si on ajoute à cela la hausse de la CSG, ce sont toutes ces prestations qui baissent quand elles arrivent dans nos mains.

Et les personnels dans tout ça ? Eh bien, tous les efforts que nous avons fournis ces dernières années ne suffisent pas : il faut encore supprimer des postes (et, pour eux, beaucoup de préférence), tout en absorbant encore des tâches supplémentaires. Le gouvernement va-t-il enfin dire clairement qu’un plan « social » est en cours dans nos organismes ?

Il faut aussi mettre fin à la vendetta personnelle que le Président MACRON livre contre le RSI. Il est en passe de remporter ce combat mortel, en risquant de laisser sur le carreau nos collègues !

La régression sociale est en marche ! La régression sociale ne se négocie pas ! La régression sociale se combat !

Toutes et tous en grève à partir du 10 octobre

Toutes et tous dans la rue à partir du 10 octobre

Engageons-nous également dans toutes les actions comme celle du 13 octobre pour la préservation de nos conventions collectives !

Montreuil le 5 octobre 2017

Mots-Clés

Coordonnées

Fédération Nationale CGT des Personnels des Organismes Sociaux
Case 536
263 rue de Paris
93515 Montreuil Cedex
tél : 01 55 82 87 01 / fax : 01 48 59 24 75


Agrandir le plan
Réalisé par Atelier Digitaline et propulsé avec SPIP 2 | Espace privé