Dans la protection sociale, lutter c’est vital
Militant ?
Accueil du site > Régions > PACA-Corse > Communiqué Coordination Régionale PACA (...)

Communiqué Coordination Régionale PACA FNPOS-CGT : Affaire PIAZZOLI un procés politique

Publié le jeudi 9 novembre 2017

Affaire Piazzoli : un procès politique !

Hier, s’est déroulée au Tribunal de Draguignan, l’audience concernant l’affaire Gilles Piazzoli contre la Direction de la MSA Provence Azur. Pour l’occasion, un rassemblement de militants était organisé par l’UL de Draguignan, en présence de l’UD du Var et de notre Fédération via la Coordination Régionale PACA FNPOS-CGT. Nous avons également pu assister à l’audience, le délibéré est prévu le 3 avril 2018.

Petit rappel des faits : Notre camarade Gilles Piazzoli a été sanctionné d’un avertissement par sa Direction, qui lui reproche d’avoir fait un usage abusif de la messagerie interne à l’entreprise, en envoyant un message à caractère politique aux 650 salariés de l’organisme !

En effet, à l’occasion du 70ème anniversaire de la Sécurité Sociale, la Direction de la MSA a eu la bonne idée d’envoyer un message, à l’ensemble des salariés de la MSA PA, via la messagerie interne à l’organisme, elle a juste omis de mentionner son créateur, à savoir Ambroise Croizat : résistant communiste, dirigeant de la CGT, ministre du Travail en 1945 et véritable architecte de la Sécurité Sociale (programme du CNR) !

Gilles, délégué du Personnel CGT de l’organisme, s’est chargé de rétablir cette vérité historique. Il a été immédiatement convoqué puis sanctionné d’un avertissement pour ces faits, par la direction de la MSA qui lui reproche entre autres, le caractère "politique" de son message ! Depuis, la CGT se bat à ses côtés, pour exiger la levée de cette sanction injuste et inadmissible.

Comment expliquer l’acharnement de la MSA PA dans cette affaire ? Justement par son caractère politique et l’enjeu va donc, bien au delà de l’utilisation "abusive" par un salarié que l’avocate de la partie adverse, qualifie de "lambda", d’une messagerie interne à l’entreprise !

Comment imaginer que l’envoi par la Direction de la MSA, d’un message soi-disant destiné à célébrer les 70 ans de la Sécu, sans mentionner une seule fois le nom d’Ambroise Croizat, ne soit pas un oubli volontaire et un acte politique ? A quel imbécile pourrait-on faire croire cela ?

Quand l’avocate de la partie adverse qualifie les propos de Gilles d’"acerbes" lorsqu’il parle à juste titre, de "mensonge d’Etat" ou n’apportant, contrairement à ses dires, "rien de plus sur le plan historique" par rapport au message initial de la Direction de la MSA. Comment ne pas y voir la volonté farouche, d’être dans un combat politique et idéologique qui voudrait réécrire l’Histoire, en effaçant toute trace du CNR, des résistants communistes et militants de la CGT qui ont contribué à défendre cet idéal de progrès humain au lendemain de la Guerre, après avoir largement contribué, au prix du sang versé, à libérer le pays de l’occupant nazi et de ses sbires planqués à Vichy. Nous vivons dans une époque bien trouble et il semble évident que ce procès, à un parfum de revanche pour certains !

Pour autant, le combat de Gilles pour défendre l’honneur d’Ambroise Croizat est le combat de toute la CGT, un combat juste que nous sommes fiers de porter à ses côtés !

C’est une véritable honte que lors des célébrations nationales pour le 70ème anniversaire de la Sécu, Ambroise Croizat n’ait pas eu les honneurs qu’il méritait !! En répondant avec tes tripes, à ce message abject, cher Gilles, tu as répondu pour nous tous !

Non, la vérité ne se sanctionne pas ! Nous devons plus que jamais être fiers de notre Histoire et ton acte de résistance doit être salué en tant que tel ! Tu as, cher camarade, tout le soutien de notre Fédération et nous nous battrons à tes côtés jusqu’à la victoire finale !

Fraternellement .

Lionel Zaouati Responsable Régional PACA FNPOS-CGT

Réalisé par Atelier Digitaline et propulsé avec SPIP 2 | Espace privé