Dans la protection sociale, lutter c’est vital
Militant ?
Accueil du site > Fédération > Appel Fédéral

Appel Fédéral

Publié le jeudi 6 décembre 2018

Convergence des luttes Plus que jamais, nous devons nous mobiliser

Le 1er décembre marque résolument un tournant dans la mobilisation sociale qui traverse et agite notre pays.

Dans toute la France, des milliers de travailleurs ont manifesté, entre autres pour une augmentation des salaires, des pensions, et une reconquête de notre protection sociale.

Aujourd’hui, les appels se multiplient pour poursuivre, étendre et amplifier le mouvement. L’heure est plus que jamais à la convergence des luttes.

Face à la contestation qui a pris une ampleur et une forme inédite, le gouvernement s’est totalement décrédibilisé et a montré une nouvelle fois au grand jour sa sinistre nature : celle d’un pouvoir au service des riches.

Pour toute réponse, ce gouvernement s’est d’abord fendu d’annonces politiques ridicules : moratoire, puis suspension des taxes sur l’essence, avant de l’annuler, puis de la suspendre aux conclusions d’une « concertation » dont personne ne veut. Une attitude en totale déconnexion avec les véritables revendications de ce mouvement : pouvoir d’achat, justice sociale et fiscale.

Pendant ce temps les mauvais coups sociaux continuent d’être portés :

- Les nouveaux cadeaux au patronat avec le PLFSS 2019 et les 40 milliards du CICE.
- Attaque à venir sur les régimes des retraites et les pensions de reversions.
- Nouvelle réforme des aides sociales au logement, prévue pour 2019. Elle impactera 1,2 million de Français, qui perdront chacun 1000€ en moyenne. C’est une nouvelle attaque d’une violence inouïe contre le pouvoir d’achat des classes moyennes et des familles modestes.
- Négociation de tous les dangers dans l’assurance chômage qui est remise en cause.

Face à son incurie, le gouvernement se retranche alors derrière la réponse répressive et policière. Le gouvernement fait matraquer les manifestants et les fait gazer, des milliers de grenades sont lancées. La jeunesse n’est pas épargnée : les lycéens sont à leur tour molestés, frappés, jusqu’à provoquer des blessures graves. Jusqu’où ira la répression qui s’abat sur un mouvement citoyen ? Est-ce digne d’une démocratie ? Ce mouvement a révélé combien la population se sent abandonnée, paupérisée et pressurée. Nous réclamons notamment une amélioration immédiate de nos conditions de vie, qui passe par l’augmentation des salaires, des pensions, un renforcement de notre protection sociale.

La fédération appelle à participer à toutes les actions, toutes les initiatives, tous les rassemblements, quels qu’ils soient, organisés dans les territoires, notamment :

- Le vendredi 14 décembre, journée interprofessionnelle de la CGT, la fédération appelle à y participer par toutes les formes d’actions pouvant aller jusqu’à la grève.
- Le mardi 18 décembre grève dans toute la sécurité sociale pour défendre l’emploi, les salaires et les conventions collectives. La fédération appelle à l’action et à la grève.

La peur est en train de changer de camp, la rue gronde, nous devons tous participer à l’amplification du mouvement jusqu’à ce que nous obtenions satisfaction sur toutes nos revendications.

La régression sociale ne se négocie pas, elle se combat !

Montreuil

Le 6 décembre 2018

Réalisé par Atelier Digitaline et propulsé avec SPIP 2 | Espace privé