Dans la protection sociale, lutter c’est vital
Militant ?
Accueil du site > Nos Professions > Sécurité Sociale > Situation dans les CAF : L’Etat pris en (...)

Situation dans les CAF : L’Etat pris en flagrant délit de mensonge !

Publié le jeudi 22 avril 2010
Mots-clés : Famille

En réponse à la question d’une parlementaire, sur la situation des Caf, Éric WOERTH, ministre du Travail, n’hésite pas à travestir la réalité.

En effet le 30 mars, le ministre a affirmé que :

« les délais de traitement des dossiers, des minima sociaux notamment, sont aujourd’hui respectés et sont inférieurs à dix jours….. Les moyens des CAF ont été développés. Le gouvernement a fait ce qu’il devait faire. Nous avons, en 2009, augmenté les effectifs des CAF de 1 257 postes à temps plein. Ces 1 257 postes ont été recrutés pour faire face à la montée en puissance du RSA. Le RSA, compte tenu de la crise, monte moins vite en puissance et nous avons gardé ces postes. Les personnels qui ont été d’ailleurs recrutés sont aujourd’hui pour la plupart en formation. … et ils seront sur le terrain dans quelques semaines. Nous avons aussi recruté 400 personnes en CDD et nous remplaçons toutes les personnes qui partent en retraite. C’est donc 2 000 personnes aujourd’hui qui vont être en plus dans les Caisses d’allocations familiales ».

Au-delà du fait que 1257 plus 400 n’ont jamais 2000. Les salariés des Caf apprécieront ce tour de passe-passe d’un ministre, qui omet de dire que ces 1257 emplois, les Caf sont sommées de les rendre à partir du 1er juillet 2010 (exigence de la COG 2009/2012).

Il omet aussi de dire que plus de1000 postes ont été supprimés sur la période 2005-2008. Par ailleurs, malgré les demandes formulées par les organisations CGT à la CNAF, à l’UCANSS et au niveau des CAF locales, aucun document ne confirme que les 1257 emplois ont été effectivement réalisés.

Réalisé par Atelier Digitaline et propulsé avec SPIP 2 | Espace privé