Appel de la CEF des 20 et 21 novembre 2019

Sauvons notre modèle social, bloquons la réforme des Retraites, Tous en grève reconductible à partir du 5 décembre jusqu’au retrait du projet MACRON DELEVOYE !
Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur twitter
Partage cette page

Depuis son arrivée au pouvoir, le gouvernement multiplie les mesures qui détériorent les conditions de vie des salariés, des retraités et des privés d’emplois. Dans le même temps, les profits ont explosé pour une minorité : 50 milliards de dividendes versés au deuxième trimestre 2019 aux actionnaires du CAC 40. Prêt à tout pour maintenir cette société injuste et inégalitaire, le gouvernement utilise la violence pour museler toutes les formes de protestations. Ainsi, la CGT, moteur de la contestation sociale, subit de plein fouet cette répression farouche avec l’interpellation du Secrétaire Général de l’UD CGT 93 et les poursuites envers le Secrétaire Général de l’UD CGT 46.

Après avoir très rapidement baissé le montant des allocataires de 5 euros, une nouvelle réforme sera mise en oeuvre en 2020, aboutissant à 1,2 Milliards d’économie sur le dos des locataires à faible revenus, souvent déjà en situation précaire comme de nombreux étudiants. Dans un geste terrible, Anas, un jeune étudiant de la région lyonnaise, s’est immolé par le feu pour dénoncer cette injustice et pour défendre les valeurs de la Protection Sociale.

Depuis quelques jours avec la mise oeuvre de la réforme de l’Assurance chômage, les demandeurs d’emplois voient leurs droits rognés pour permettre une économie de près de 4 Milliards.

Avec la réforme MACRON/ DELEVOYE des retraites : tous perdants !!

En prenant en compte toute la carrière et non les 25 meilleures années, c’est une baisse de 20 % du montant des pensions, en moyenne, que nous prépare le gouvernement. A cela s’ajoute la non prise en compte des périodes de maladie, chômage, maternité. La suppression des 8 trimestres par enfant est envisagée et les pensions de réversion sont également menacées.

Les conséquences de cette réforme seront catastrophiques. Elles vont plonger des millions de retraités dans la misère et plus particulièrement les femmes.

Ce sont les principes de Solidarité issus du CNR qui sont remis en cause. Cette casse des fondements de la Sécurité Sociale ouvre la voie à sa privatisation en commençant par les retraites. Cela ne peut et ne doit se faire !

À partir du jeudi 5 décembre : tous dans l’action.

Samedi 7 décembre, tous dans la rue avec les privés d’emplois contre la réforme de l’Assurance Chômage.

La FNPOS CGT alerte depuis des mois, des années sur les menaces qui pèsent sur la Sécurité Sociale et de façon plus générale sur la Protection Sociale.

Elle appelle tous les syndicats à multiplier toutes les formes d’initiatives, en intersyndicale quand c’est possible, pour préparer la Grande Journée de Grève et de Manifestations du Jeudi 5 décembre, première étape pour le retrait du projet de réforme des retraites Macron / Delevoye.

Cette action en nécessitera certainement d’autres qu’il nous faut discuter dès maintenant, avec les syndiqués, les salariés, puis à partir du 6 décembre en assemblée générale sur les lieux de travail.

C’est dans la rue, pas dans les salons, que nous obtiendrons satisfaction ! ! !

La CEF appelle également à se joindre à toutes les mobilisations contre les violences faîtes aux femmes : les 23 et 25 Novembre 2019.

L’ACTION, C’EST L’ESPOIR : MOBILISATION GENERALE !!!

Annexes en téléchargement