Appel du CFN des 27 et 28 mars 2019 – Hold up sur les cotisations sociales !

Avec la réforme de l’assurance chômage et celle des retraites à venir, sur le modèle de la capitalisation, ce gouvernement dévalise les salariés pour alimenter la sphère financière et spéculative.
Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur twitter
Partage cette page

HOLD UP SUR LES COTISATIONS SOCIALES

Depuis des décennies, les gouvernements successifs tentent de voler les caisses de la Sécurité sociale et de transformer en profondeur notre système de Protection Sociale à la française. Un nouveau palier a été franchi par ce gouvernement avec la suppression des cotisations patronales maladie et des cotisations salariales assurance chômage. Le « transfert » de ces cotisations vers la CSG lui permet de mettre la main sur notre salaire socialisé, sans garantie quant à leur affectation au financement de la Sécurité sociale et de l’assurance chômage.

A qui profite le crime ?
Avec la réforme de l’assurance chômage et celle des retraites à venir, sur le modèle de la capitalisation, ce gouvernement dévalise les salariés pour alimenter la sphère financière et spéculative.
Selon la banque JP Morgan, la prochaine grande crise financière aura lieu d’ici 2020. Aucune leçon ne semble avoir été tirée de la grande crise de 2008 !
Dans ce contexte, on comprend mieux la répression policière et la loi anticasseur, qui ont pour objectif de museler le peuple.

Faisant feu de tout bois, les attaques se succèdent à un rythme effréné. La dernière réforme de la formation professionnelle, notamment au travers de la refonte des OPCA en opérateurs de compétence, annonce la future fusion des branches professionnelles qui induira forcément la négociation à la baisse des conventions collectives nationales. Et pendant ce temps, nos militants syndicaux sont légitimement accaparés par la mise en place des CSE…
La création de cette nouvelle instance permet aux employeurs, au-delà des réductions des droits syndicaux, de reprendre la main sur les questions de conditions de travail en supprimant la personnalité morale des CHSCT.

Tous nos secteurs sont impactés par cette casse généralisée de la Protection Sociale.
Continuons le combat, nous sommes tous concernés : le 100% Sécu doit être plus que jamais au centre de notre campagne fédérale :

« EMPLOIS, SALAIRES, PROTECTION SOCIALE »

Les délégués réunis en CFN à Fréjus appellent à la mobilisation générale pour défendre et conquérir des droits nouveaux pour notre modèle social, préserver nos retraites et assurance chômage.
Soyons tous dans l’action et dans la rue pour défendre notre système de retraite par répartition et notre assurance chômage. L’heure est à la convergence des luttes avec l’ensemble des salariés et partout où nos valeurs et revendications sont défendues.

« Jamais nous n’accepterons qu’un seul des avantages de la Sécurité sociale ne soit mis en péril. Nous défendrons à en mourir et avec la dernière énergie cette loi humaine et de progrès… ». Ambroise Croizat - 1950

Annexes en téléchargement