Retraite ! l’amendement scélérat au PLFSS 2021.

Départ à 63 ans, 43 annuités de cotisation, attaques des régimes protecteurs…!
Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur twitter
Partage cette page

RETRAITE !
LA DROITE SÉNATORIALE CONDUIT 30 MILLIONS D’ACTIFS DE FRANCE À SE TUER AU TRAVAIL !

PORTANT L’ÂGE DE DÉPART À 63 ANS AVEC 43 ANNUITÉS !

Voilà le résultat d’un amendement scélérat au PLFSS 2021 de la droite sénatoriale voté en pleine crise sanitaire ce samedi 14 novembre 2020 !

Lors du vote sur le budget de la sécurité sociale pour 2021, ce samedi 14 novembre à 19H, les sénateurs de droite, majoritaires au sénat, estimant que Macron ne va pas assez vite, ont fait rentrer par un amendement de dernière minute la réforme des retraites massivement rejetée par les Français.

Le Sénat vient donc d’adopter l’amendement n°201 à la loi de financement de la sécurité sociale : il introduit des éléments de contre-réforme des retraites : départ à 63 ans, 43 annuités de cotisation, attaques des régimes protecteurs.

Des sénateurs qui rappelons-le bénéficient d’un régime particulier qui leur permet de percevoir 2 000 euros au bout d’un seul mandat de 6 ans !

L’objectif étant d’arriver à l’équilibre en 2030 (ce qui est le préalable à la mise en place du système à points voulu par Macron)

Si le côté « serviteur zélé » du MEDEF ne nous surprend plus venant de la Droite et de Macron, on reste tout de même effarés par le cynisme absolu de ce vote en pleine crise de la covid-19.

Alors que des centaines de milliers de salariés perdent leur emploi, qu’un million de personnes basculent dans la pauvreté on vient leur dire qu’il va falloir travailler plus longtemps. Le peuple devrait payer la crise et les 400 milliards donnés sans contreparties aux entreprises.

Pour la Droite s’attaquer à nos retraites participe à un plan plus global de destruction de notre Sécurité Sociale qui a débuté dès De Gaulle. Cet amendement s’il est confirmé par l’Assemblée Nationale prépare sans aucun doute possible la funeste retraite à point voulue par Macron. Rappelez-vous ces points dont la valeur serait indexée sur le PIB, celui-là même qui a chuté de 14% en 2020.

Est-ce que c’est cela que nous voulons pour nos retraites ? Bien sûr que non ! Il y a moins d’un an débutait un mouvement massif et de longue haleine pour lutter contre ce projet mortifère de retraite à points.

La crise a confirmé, sans les confiner, toutes nos craintes.

Notre priorité c’est de renforcer notre système de santé, de lutter pour la sauvegarde des emplois et d’arrêter la pauvreté galopante. Certains parlementaires préfèrent voter 4 milliards d’économies sur le budget de l’Hôpital public ou relancer la réforme des retraites.

NOUS NE LAISSERONS PAS FAIRE ET NOUS APPELONS DÈS AUJOURD’HUI TOUTES NOS FORCES ORGANISÉES ET TOUT LE MOUVEMENT PROGRESSISTE À ENGAGER UNE RIPOSTE GÉNÉRALE.

Annexes en téléchargement

l’actu en chiffres

10
Lits supprimésen 15 ans dans les hôpitaux !
0
Décès de la Covid19Hommage aux victimes
(au 25 Novembre 2020)
10
Postes supprimésen 8 ans dans les hôpitaux !