Un 1er mai pour l’urgence sociale et la paix entre les peuples

Solidarité internationale – Justice Sociale – Protection Sociale – Paix
Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur twitter
Partage cette page

Journée internationale de lutte des travailleurs et travailleuses.

Le 1er mai est la journée internationale pour les droits des travailleur.se.s, le progrès social, la paix et la solidarité. La montée des nationalismes et d’une extrême droite qui profite largement de l’augmentation de la misère et du creusement des inégalités est aussi le résultat des politiques d’austérité qui sont devenues la norme presque partout dans le monde.

L’Europe n’est pas en reste, elle se vante même d’être aujourd’hui la zone dans laquelle le libéralisme fait le plus de ravage.
Des vents de lutte et de liberté nous viennent aujourd’hui des peuples algériens ou soudanais qui ont le courage de s’élever contre des dictatures qui sont parfaitement intégrées au capitaliste international. Nous leur témoignons notre solidarité, comme à tous les peuples qui de par le monde luttent pour la liberté, la solidarité et la justice sociale.

Dans le même temps, en France, Macron et ses sbires ont lancé une offensive sans précédent contre notre modèle social : Casse du code du travail, des conventions collectives, des statuts, auquel s’ajoute aujourd’hui l’attaque contre les droits fondamentaux que sont la liberté de manifester et la liberté d’expression ! Par la loi dite anticasseurs et par la répression et la
violence qu’il décide et qu’il organise, le gouvernement MACRON-PHILIPPE-CASTANER veut empêcher toute mobilisation sociale contre ses projets de régression sociale !

Dans un contexte où le gouvernement attaque sans relâche les droits des salariés, la protection sociale, les services publics, cette journée s’inscrit dans une mobilisation qui doit être forte et unitaire pour poursuivre et amplifier les batailles en cours (projet de destruction des retraites, de l’assurance chômage, de la fonction publique, lois Blanquer sur l’éducation, mouvement des
gilets jaunes).

La FNPOS CGT dénonce les mesures répressives et violentes déployées par le gouvernement dans le but de faire taire la colère sociale, celle de la jeunesse, des retraités, des salariés et des gilets jaunes.

La FNPOS CGT décide donc d’appeler pour ce 1er mai 2019 à une journée internationale de revendications, de manifestations et de solidarité entre toutes les travailleuses et tous les travailleurs. Le 1er mai est aussi la journée internationale de solidarité entre les peuples pour la paix. Dans de nombreux endroits du monde, des femmes, des enfants, des hommes meurent sous les bombes dans des guerres dont ils sont les victimes. Nous en appelons à la paix entre les peuples et à combattre le capitalisme qui sème partout la guerre le chaos.

La FNPOS CGT appelle l’ensemble des salariés, privés d’emplois, retraités, jeunes porteurs des valeurs de progrès social, de solidarité et de paix entre les peuples à participer massivement aux manifestations organisées partout sur le territoire.

Cette année le 1er mai sera l’occasion de donner une résonance et un écho de toutes les luttes en France et dans le monde.

Annexes en téléchargement

    • Ajouté le : 26 avril 2019 à 22h55
    • Type : pdf
    • Taille : 176 KB
    • Téléchargements : 27