Appel pour les 5 & 6 Février 2020 – Conférence de financement : Qui peut-y croire ?

Appel à la mobilisation le 5 février et en grève le 6 février 2020.
Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur twitter
Partage cette page

DE L’ARGENT IL Y EN A !

MOBILISÉS LE 5, AVEC LES ORGANISATIONS DE JEUNESSE ET EN GRÈVE LE 6 FÉVRIER 2020

Alors que la mobilisation contre la retraite à points n’en finit pas de durer, de se développer et de prendre différentes formes, s’ouvre sous les auspices d’un premier ministre ,qui n’a jamais ouvert la moindre voie au dialogue, une « conférence sur le financement » qui ressemble à s’y méprendre à une tartufferie de plus à laquelle il faut le dire la macronie nous a bien habitué.

De quoi s’agit-il ?

Il s’agit de confier une mission impossible aux « partenaires sociaux », à l’encontre de certains desquels le partenariat avec le gouvernement se résume en tirs de lacrymogènes et autres LBD à chaque manifestation.

Édouard Philippe installe donc la « conférence sur le financement et l’équilibre des retraites », lors d’une rencontre avec des responsables syndicaux et patronaux. Le but ? Trouver des solutions susceptibles de résorber un soi disant déficit du système de pensions en 2027. Rien que ça !

Une conférence verrouillée sous une chape de plomb

Soulignons d’emblée que le gouvernement n’entend absolument pas retirer sa réforme, ni même la discuter, le cadrage n’est pas serré, il est de plomb, intangible et sans aucune perspective autre que de servir de manœuvre dilatoire, histoire de calmer les clameurs de la rue.

Les milliards ils existent nous savons où les trouver

60 milliards versés aux actionnaires du CAC 40 en 2019 (voir ici)

117,9 milliards d’évasion fiscale en France (823,5 Milliards pour l’UE – source Université de Londres)

CICE transformé en exonération de cotisations sociales (juste 110 milliards cumulés de 2013 à 2019 !)(voir ici)

Cadeaux aux riches, gel des salaires, autant de mesures qui ont vidé les comptes de la sécurité sociale et on demande aujourd’hui aux représentants des travailleurs de trouver des solutions, dans le cadre strict de la réforme engagée ? De qui se moque-t-on ?

Une réforme des retraites inutile, il suffit d’aller chercher l’argent

Alors pour répondre à ce jeu de dupes nous allons malgré tout en apporter des solutions de financement, en insistant bien sur le fait que cette réforme est économiquement inutile et qu’elle ne sert qu’à alimenter les caisses des assurances et autres fonds de pensions, par un biais idéologique qui doit tout à un ultra-libéralisme sauvage.

Comment trouver 12 milliards ? Des exemples …

Élargir l’assiette des cotisations en appliquant un taux de 20% aux revenus du capital distribués aux actionnaires (60 milliards / an) : Nous avons déjà nos 12 milliards- Si l’on appliquait le taux de 28,1% aux revenus du capital distribué aux actionnaires (dividendes, etc), c’est 25 milliards d’euros par an.)

Un ensemble de mesures :

Suppression des allègements de cotisations : 5 Milliards

Compensation des exonérations dues par l’État : 5,2 Milliards

Les déficits annoncés pour 2025 (7,9 Mds à 17,2 Mds €), relèvent d’une pure construction comptable : ces déficits pourraient être compensés par l’arrivée à échéance en 2025 du remboursement de la dette sociale, dont le montant correspond à la même somme.

Financement et amélioration de notre système actuel de retraite : C’est possible, il y a de l’Argent ! Retrait du projet Macron-Philippe

Tous en mobilisation, dès le Mercredi 5 février en soutien des organisations de jeunesse et des initiatives locales et Journée interprofessionnelle de grève et de manifestations jeudi 6 février

Annexes en téléchargement