Journée mondiale des réfugiés

Ils sont 68,5 millions de réfugiés dans le monde, dont la moitié sont des enfants. Chaque minute, la guerre ou la persécution oblige 20 personnes dans le monde à tout quitter.
Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur twitter
Partage cette page

Aujourd’hui a lieu la journée mondiale des réfugiés. Le 20 juin, en référence à la date où a été adoptée la Convention de 1951. L’occasion de rappeler que les réfugiés ont un statut qui les protègent. Cette année elle se déroule dans un contexte très particulier entre la crise de l’Aquarius et la polémique sur les enfants séparés de leurs parents à la frontière mexicaine.

Ils sont 68,5 millions de réfugiés dans le monde, dont la moitié sont des enfants. Chaque minute, la guerre ou la persécution oblige 20 personnes dans le monde à tout quitter.

C’est l’heure aussi où le gouvernement Macron été épinglé par la Commission nationale consultative des droits de l’Homme (CNCDH) qui estime que « la République bafoue les droits fondamentaux » et « renonce au principe d’humanité ».

C’est l’occasion de réaffirmer les positions que nous défendons et le rejet qui ne souffre aucune ambiguïté de toute politique qui contrevient aux droits humains les plus élémentaires.