NAO 2021: Communiqué intersyndicale CGT. FO. SNU

Refusons l’aumône ! Exigeons une réelle augmentation salariale !
Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur twitter
Partage cette page

La Direction Générale le claironne depuis le début des Négociations Annuelles Obligatoires 2020 (NAO) en juin dernier :

« Il n’y aura plus d’augmentation générale des salaires dans Pôle Emploi », rajoutant : « tant que les salaires de la fonction publique seront gelés ».

Devons-nous nous en laisser conter ? Nos organisations savent compter !

. Parce qu’encore une fois les dividendes versés par les grandes enseignes du CAC40 vont frôler, voire dépasser des records,

. Parce que toutes les informations auxquelles les organisations syndicales de Pôle emploi peuvent avoir accès, le confirment, une augmentation générale des salaires dans notre institution : c’est possible !,

. Parce que de par leur mobilisation, des secteurs, comme par exemple les hospitaliers, ont pu obtenir des augmentations de rémunérations mensuelles,

. Parce qu’à Pôle emploi, nos organisations se refusent à plomber la négociation « Salaire » (NAO) qui débute ce 20 avril en avalisant l’intéressement, un intéressement sélectif, si ce n’est discriminatoire voire qui s’avèrera vexatoire pour des milliers d’entre nous,

. Parce que la Direction Générale affirme que l’intéressement n’est pas mis en place pour remplacer les éléments de salaire et leur augmentation « naturelle »,

Nous exigeons d’elle qu’elle se présente ce 20 avril avec, au minimum, des propositions à la mesure d’une réelle avancée des valeurs du point et de la partie fixe rattrapant ce que nous avons perdu depuis 12 ans !

 

Nous invitons tous les personnels de Pôle Emploi à se regrouper sur la base de cette exigence, à manifester par tous moyens leur volonté de voir cette revendication satisfaite.

Refusons l’aumône !
Exigeons une réelle augmentation salariale !

Annexes en téléchargement

l’actu en chiffres

10
Lits supprimésen 15 ans dans les hôpitaux !
0
Décès de la Covid19Hommage aux victimes
(au 5 Mai 2021)
10
Postes supprimésen 8 ans dans les hôpitaux !