Réforme de l’Assurance chômage : Les jeunes toujours victimes de Macron !

Depuis le 1er novembre 2019 des centaines de milliers de privés d’emploi vont payer l’addition : 3,6 milliards d’économie sur 3 ans !
Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur twitter
Partage cette page

Les jeunes sont encore et seront toujours les victimes de Macron

Depuis le 1er novembre 2019 des centaines de milliers de privés d’emploi vont payer l’addition : 3,6 milliards d’économie sur 3 ans !

Eté 2017, déjà, Macron et Pénicaud suppriment les Emplois d’avenir et baissent les aides au logement

A peine arrivé au pouvoir, Macron, qui n’a aucun programme en direction de la Jeunesse, va baisser les allocations logement et supprimer dizaines de milliers d’ emplois d’avenir et de CAE pour les remplacer par quelques milliers d’emplois aidés uniquement à temps partiels.

Sur le quinquennat c’est donc plusieurs centaines de milliers d’emplois (certes précaires mais à temps plein) qui sont supprimés. A la même période, il sera mis fin à l’ISF.

La fin de l’assurance chômage voulue par Macron va mettre des dizaines de milliers de jeunes en galère !

En changeant les régles d’éligibilité à l’assurance chômage Macron et sa ministre des stages et du service civique, Pénicaud, vont renvoyer dans la misère des centaines de milliers de privés d’emploi. Cette réforme destructrice décidée en plein été va toucher plus de 850.000 chômeurs en supprimant ou diminuant leurs droits.

Et nous dans les missions locales, comment prendre en compte ces milliers de jeunes spoliés par Macron

Nul doute que l’UNML, et nos directions vont s’apitoyer sur le sort des jeunes qui n’auront pas travaillé 6 mois dans les 24 derniers mois, au lieu de 4 mois dans les 28 derniers. Rien que ce changement va faire 710 000 victimes parmi l’ensemble des privés d’emploi qui n’était déjà que la moitié à être indemnisés.

Les salarié.e.s des missions locales n’auront été ni prévenu.e.s ni préparé.e.s à accueillir cette jeunesse volée par le Président des ultras riches qui ne jure que par les Start-up et la jeunesse dorée.

Interview de G. Filoche : Macron pique le fric des chômeurs pour les Actionnaires, il veut détruire notre Sécu.

Annexes en téléchargement