Une fin d’année chargée pour la MSA !!

Cela suffit d’être exploité, sous estimé , sous payé, harcelé,
Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur twitter
Partage cette page

2 CPPNI (Commission Paritaire Permanente de Négociation et d’ Interprétation) vont avoir lieu en cette fin d’année 2019

→ L’une le 8 novembre

→ L’autre le 19 décembre

2 réunions d’importance à plus d’un titre.
Sont entre autres à l’ordre du jour: 

La revalorisation salariale et la révision de la classification

Nous avons encore été la seule organisation syndicale à demander à ce que soit inscrit à cet ordre du jour la négociation salariale mais qu’elle n’a pas été notre stupéfaction quand nous avons reçu la convocation à la réunion

→  Négociation salariale 2020

Dans les documents joints nous lisons

« la MSA ne dispose pas de marge financière en 2020 »

Donc aucune négociation pour 2019 !!?? … et pas plus pour 2020 !?

La dernière augmentation de la valeur du point date de juillet 2017 : 0,4

Nous perdons chaque année un point de pouvoir d’achat !!!

De qui se moque t'on ? De qui se moque la FNEMSA ? Le mépris doit cesser !

Cela suffit d’être exploité, sous estimé , sous payé, harcelé,

Le moment est venu d’avoir une vraie reconnaissance salariale pour tous les salariés.

C’est ce que nous ne manquerons pas d’exiger vendredi prochain à la FNEMSA au niveau des salaires mais également lors des « échanges » sur la convention collective et la classification

Hélas la FNEMSA ne semble pas comprendre les attentes des salariés car elle ne propose que l’augmentation des missions de nombreux postes et l’individualisation des rémunérations avec des primes ponctuelles.

Dans cette période de grands troubles sociaux, environnementaux, politiques, il est de notre devoir également de combattre la réforme des retraites par tous nos moyens : Il faut se mobiliser, alerter, informer le plus de personnes possibles sur les méfaits d’une telle réforme jusqu’au 5 décembre.

Dès le 5 décembre , tous dans l action et dans la rue pour la défense de notre protection sociale.

En grève reconductible jusqu’au retrait du projet de loi Macron/Delevoye.

Annexes en téléchargement