Régime Général de la Sécurité sociale

“La sécurité sociale est la garantie donnée à chacun qu’en toutes circonstances il disposera des moyens nécessaires pour assurer sa subsistance et celle de sa famille dans des conditions décentes. Trouvant sa justification dans un souci élémentaire de justice sociale, elle répond à la préoccupation de débarrasser les travailleurs de l’incertitude du lendemain, de cette incertitude constante qui crée chez eux un sentiment d’infériorité et qui est la base réelle et profonde de la distinction des classes entre les possédants sûrs d’eux-mêmes et de leur avenir et les travailleurs sur qui pèse, à tout moment, la menace de la misère. ”
Exposé des motifs de l’ordonnance du 4 octobre 1945 (extraits)
Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur twitter
Partage cette page
  • 8 heures de réunion sur deux jours, beaucoup de temps passé, mais toutes les réponses n’y sont pas ! Alors que les Caisses nationales se vantent d’un dialogue social digne et loyal, beaucoup de questions restent sans réponse… La CGT leur a pourtant fait parvenir les revendications des salariés depuis le 9 avril, par courrier.
  • L’UCANSS devrait faire une réponse commune, écrite, à toutes les questions posées par les organisations syndicales, dans les prochains jours.
  • Fini les lettres de cadrage qui s’imposaient aux caisses…. Les Caisses nationales ont pris peu de décisions et encore moins de mesures communes préférant tracer un panel de dispositifs, format doctrine, que les directions locales sont libres d’appliquer ou non.
  • De ce fait, dans beaucoup d’organismes les directions locales ont pris des décisions unilatérales sur l’organisation du travail, l’aménagement du temps de travail et les modalités des heures supplémentaires, sans consultation des CSE.
  • En se dégageant de leurs responsabilités, les Caisses nationales ont permis aux directions locales de rester maîtresses de beaucoup de mesures. Cela a généré des différences sur des sujets pourtant communs à l’ensemble des personnels.
  • Ainsi, la Sécurité sociale n’est plus une Institution mais devient une somme d’organismes que les directions locales peuvent gérer comme « leur petite entreprise », oubliant parfois que les valeurs fondamentales de la Sécurité sociale valent aussi pour ses salariés.

La CGT ne comprend toujours pas l’obstination à ne pas permettre le report des congés et à ne pas donner les mêmes droits à l’ensemble des salariés, quelle que soit leur situation.

Le jour d’après, notre institution aura besoin de tous les salariés et les salariés ont besoin de mesures pérennes et fortes au regard de leur implication durant cette crise sanitaire.

Au fil de l'actu

626058591172726

Ça gazouille

@SecuIdeeneuve

INC Famille du 26 juin 2020
Après la prime aux pigeons de 2019, voici venue la version 2020 pour « les garants de la continuité du service public », dixit nos employeurs.
Ce n’est pas aux salariés et retraités de payer la crise du capitalisme